Informatique & électronique

Informatique et électronique, tous les métiers du numérique

Du technicien à l’ingénieur, l’informatique est un secteur d’activité qui recrute à tours de bras. Une tendance qui n’est près de s’estomper… Choisir Rennes 1 c’est donc opter pour un enseignement reconnu et c’est, sans doute aussi, la meilleure façon de trouver un emploi à deux pas de chez soi. Explications.

Pourquoi étudier le numérique à Rennes 1 ?

Les formations dispensées à Rennes 1 en numérique sont unanimement reconnues par les professionnel·le·s du secteur. 80 % des diplômé·e·s de l’ISTIC trouvent ainsi un emploi 2 mois après la fin de leur formation. Mieux, la moitié d'entre aux s’installe en Bretagne quand un quart prend la direction de la région parisienne. Pourquoi ? Tout simplement parce que Rennes accueille un écosystème industriel dense et actif et qu’un grand nombre d’étudiant·e·s opte pour l’alternance.

Sur Rennes, le numérique représente 3 000 entreprises, 24 000 salariés et 194 startups. Sans oublier l’association le Poool (ex French Tech Rennes Saint-Malo), le pôle d’excellence cyber et le pôle de compétitivité Images et Réseaux.

L’ISTIC compte par ailleurs 3 labos de recherche : l’IETR (Institut d’Electronique et de Télécommunications de Rennes), l’IRISA (Institut de recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires) et enfin le LTSI (Laboratoire Traitement du Signal et de l’Image).

Par ailleurs, la cyberschool a ouvert ses portes en septembre 2020. A termes, elle pourrait accueillir 580 étudiants.

Chiffres à retenir

Quelles sont les spécialités de Rennes 1 ?

Le traitement, le transport ainsi que la sécurisation des données font partis des domaines dans lesquels Rennes 1 excelle. L’ISTIC contribue également à l’EIT Digital, une communauté de connaissance et d’innovation qui rassemble scientifiques et entreprises d’innovation au niveau européen. Elle a ainsi mis sur pied quatre masters internationaux dans les domaines de la cybersécurité, de l’informatique dématérialisée et des infrastructures, des sciences de la donnée ou encore des technologies financières. Autrement dit des formations en complète adéquation avec les attentes et les tendances du marché de l’emploi. Pour Gilles Lesventes, directeur de l’ISTIC la proximité du tissu entrepreneurial et la forte porosité entre l’industrie et la recherche est un avantage non négligeable : « Nous avons 75 enseignants et enseignant·e·s-chercheur·e·s. Ce très fort potentiel combiné à un turn over important, lié au dynamisme scientifique de nos membres, est garant de l’excellence de nos formations. »

Les clés de la réussite

Rennes 1 est un établissement à taille humaine qui a développé des outils et promeut une pédagogie de la réussite. Pour ce faire différents dispositifs existent comme les parrainages ou les simulations d’entretiens d’embauche. Rennes 1 a, également, mis en place un système de tutorat avec un·e enseignant·e référent·e. En première année de licence, un module d’enseignement Projet Professionnel et Communication permet également aux étudiant·e·s de se projeter dans le monde du travail. Du côté des moyens, Rennes 1 met à la disposition des étudiant·e·s la plateforme ENT (emploi du temps, agenda, espace de documentation, plateforme de téléformation, etc.) Les étudiant·e·s de seconde année de master bénéficient d’un ordinateur portable. De même un fablab est à leur disposition ainsi que du matériel pédagogique de type tablettes, matériel open source (Arduino, Raspberry pi, robot, drones, etc.) 

Une discipline ouverte sur le monde

Rennes 1 est résolument tournée vers l’international. Elle accueille chaque année des jeunes venus des quatre coins du monde ainsi que des professeur·e·s invité·e·s.

Elle a également développé des partenariats privilégiés avec la Côte d’Ivoire et l’Afrique subsaharienne. Quoi d’étonnant alors à ce qu’une partie des cours se fassent pour partie en anglais !

Les formations dispensées par Rennes 1 jouissent par ailleurs d’un fort rayonnement : la Cyberschool est ainsi lauréate du Programme d’Investissement d’Avenir de même que de CominLabs (projet de salle d’hôpital virtuelle). Sans parler du Labex Cami, Laboratoire d’Excellence qui met au point des logiciels d’imagerie médicale afin de faciliter les gestes chirurgicaux. Rennes 1 a enfin été labellisée en tant que "Grande école du Numérique" suite au lancement d’une formation de niveau Bac sur le thème du développement d’applications mobiles, sans prérequis technologique et dans un esprit fablab. Elle a également développé un master « Compétences Complémentaires en Informatique » qui offre une réorientation à des non-informaticiens ainsi qu’un diplôme de remise à niveau technologique « Développeur Concepteur Logiciel ».

Au-delà des cours

Il n’y a pas que les cours dans la vie… Il y a aussi la vie du campus. Or les étudiant·e·s de Rennes 1 sont particulièrement dynamiques dans le domaine. Et on ne parle pas uniquement des soirées du jeudi ou de l’effervescence associative. En effet, chaque année ils organisent un hackaton en partenariat avec Capgemini et Sopra Steria. Objectifs ? Encourager l’innovation et pourquoi pas susciter des vocations d’entrepreneurs. A leur actif également, des compétitions de sécurité informatique de type Catch the flag. Rien de mieux en effet que l’exercice pour s’aguerrir et devenir un expert de la sécurité informatique. Surtout quand on a l’esprit d’équipe ! Dans le même registre, la liste des activités et des compétitions sportives dans lesquelles les étudiant·e·s de Rennes 1 sont inscrits est longue comme un mois sans la survenance d’une nouvelle attaque informatique… Enfin, pas une semaine sans nouvelles conférences : intelligence économique, développement durable, innovation, etc. Rien de tel pour s’oxygéner les neurones et rester en veille active.